mardi 10 janvier 2012

Melo-cakes ... Miaaaaaammmmmm :)

J'adore les melo-cakes ... parfois j'en mange une boite entière ! 

C'est trop trop bon ! Et comme j'aime le "fait maison" je me suis lancée dans la réalisation de melo-cakes. 

Pas beaucoup de recettes sur le net ! J'ai donc pris ce que j'ai trouvé et j'ai aménagé le tout à ma sauce !

Et ... rhoooooo ... un délice ! 

Pourtant, en les préparant, je me suis dit que je ne recommencerai pas car cela demande beaucoup de boulot mais maintenant que je les ai goûté, je peux le dire ... c'est encore meilleur que les industriels ! Et donc, je les referai pour parfaire encore ma recette :)

Voici donc le secret pour des melo-cakes presque parfait :)


De quoi avez-vous besoin ? 

Un moule à melo-cake :)


j'ai trouvé le mien ici :

Mais il y en a aussi en vente sur internet :

Pour la coque en chocolat et le fond en chocolat :

200 gr de chocolat au lait ( ou noir si vous voulez faire des melocakes au chocolat noir )

Pour la garniture à l'intérieur (meringue italienne) :

5 blancs d'oeufs
75 gr de sucre
325 gr de sucre 
85 gr d'eau 

Pour le biscuit :

1 jaune d'oeuf
40 gr de beurre salé mou ( donc sorti bien à temps du frigo !)
40 gr de sucre
1 sachet de sucre vanillé
70 gr de farine fermentante

Maintenant, yapluka :))))

La veille du grand jour (hi hi hi), vous pouvez préparer la pâte à biscuits.
Fouettez le jaune d'oeuf avec le sucre et le sucre vanillé jusqu'à ce que cela blanchisse.
Ensuite, incorporez le beurre.
Puis ajoutez la farine et pétrissez avec les mains ( propres évidemment ) pour obtenir une pâte homogène.
Ensuite, faite un boudin du diamètre de vos melocakes et mettez au frais jusqu'au jour J ( c'est à dire le lendemain ... Youhouuuuuuu )



Ca y est ! C'est le jour J :)

Commencer par faire vos biscuits. Sortez votre boudin et faites des tranches de biscuits de 0.5 cm environ ( pensez au biscuit qui se trouve dans les melo-cakes industriels) .




Déposez les biscuits dans un four préchauffé à 170° et laissez cuire 12/15 minutes ( quand ils sont bien dorés, c'est bon).


Une fois qu'ils sont prêts, mettez les sur une grille à pâtisserie.


Cette recette provient du blog de la Marmotte

Maintenant, on prépare les les coques en chocolat.

Pour cela, vous devez faire fondre votre chocolat au bain-marie pour qu'il ne redurcisse pas.


Une fois le chocolat fondu, on passe à l'atelier peinture ;)


Avec un pinceau, vous peignez l'intérieur des coques pour déposer une fine couche de chocolat. 



Et voilà, c'est fait !


Ensuite, vous mettez les coques au frais pour 15 minutes et vous recommencer l'opération 2 fois ( chaque fois, faites refondre votre chocolat qui attend patiemment dans la casserole )

Les coques doivent être assez rigides pour ne pas casser au moment du démoulage !

Pendant que cela durcit, vous pouvez entamer l'étape de la meringue italienne qui va vous servir à farcir vos coques. 


Pour cela, le mieux est d'utiliser un robot genre kenwood ... Mais cela fonctionne aussi avec des batteurs électriques.

Montez vos blancs en neige et lorsqu'ils sont bien fermes, ajoutez 75 gr de sucre, petit à petit.
Dans une casserole, mettre les 325 gr de sucre avec les 85gr d'eau pour faire un sirop de sucre. Quand le sucre est fondu et qu'il y a ébullition, vous attendez encore quelques minutes ( si vous avez un thermomètre à sucre, il faut que la t° soit de 116°).
Ensuite, vous versez le sirop encore chaud dans les blancs en neige tout en continuant à fouetter. Il faut verser en filet, c'est à dire tout doucement ...
Il faut continuer à battre à pleine vitesse, même si vous n'avez plus de sirop,  jusqu'à ce que la meringue soit bien brillante et ferme.

Une fois que c'est le cas, votre meringue est prête :)


Vous pouvez donc farcir vos coques.


Ensuite, vous déposez un biscuit. S'ils sont trop grands, ce n'est pas grave, vous pouvez le tailler sur mesure ;)



Puis, dernière étape, la couche de chocolat du fond. Vous reprenez le chocolat des coques, vous le faites fondre à nouveau ( vous en rajoutez si c'est nécessaire ) et vous déposez avec une cuillère cette fois une bonne couche de chocolat pour fermer le melo-cake.



Une fois que toutes les coques sont faites, passage obligatoire au frigo pour faire durcir cela.

Après 1 heure ... les mélo-cakes peuvent être démoulés ... avec une extrême prudence car ils sont hyper fragiles ! 

OUPS !
Pas grave, il faut goûter de toute façon :)

Puis ... vient le moment, tant attendu, de la dégustation ;)


Mmhhmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm:)

J'ai hâte de savoir ce que vous en pensez ! 


Allez, allez, tout le monde s'y met :)))

J'ai essayé dans un autre moule aussi et cela fonctionne très bien aussi mais attention au démoulage ici aussi !





12 commentaires:

  1. Miammm, ça a l'air top!!! Je m'y suis essayé aussi récemment (http://bit.ly/x3h2gZ), c'est vraiment sympas de déguster une version 'saine' de ces douceurs industrielles :-) Bon, une puriste m'a certifié qu'il y a une couche de caramel sur le biscuit.... à confirmer!
    Félicitations pour ton blog ;-)
    Greg

    RépondreSupprimer
  2. Merci Greg :)
    Pour le caramel, je pense que ce n'est pas du caramel ... Je pense que cet aspect caramel vient de "je ne sais pas où" dans la meringue italienne car je l'ai retrouvé dans mes melocakes ;) Regarde la photo où j'ai croqué le petit délice, on y voit une couche marron entre le biscuit et la meringue ... aspect caramel, goût collant et coulant du caramel mais je n'ai pas mis de caramel :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait d'accord avec toi ce n'est pas du caramel, c'est je pense la meringue qui provoque ça je vais essayer ta recette car je vie en France et les mélo-cake me manque maintenant que je ne suis plus en Belgique et ici pas moyen d'en trouvé.

      Supprimer
  3. Je dois en faire je dois en faire, je dois en faire, .... Cela fait un moment que je le dis :D...Ils sont superbes! Bravo et donne bien envie de croquer mon écran ;)

    RépondreSupprimer
  4. Super idée! Moi qui ne suis pas fan du Mélo-cake industriel je sens que celui-ci va le plaire... ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Vraiment, c'est ...comment dire ... euh ... trop trop bon :)

    RépondreSupprimer
  6. Mon compagnon m'a envoyé ce lien par mail avec un enooooooorme Miaaaaam! Il l'avait tiré de la publication d'un pote à lui inconnu de moi sur FB... C'est te dire l'engouement que tu suscites, même parmi ceux qui ne te connaissent pas encore, n'ont pas encore bavé à maintes reprises sur leur I-Pad ou le clavier de leur ordi en découvrant tes merveilles culinaires sur photo!!! Le message est clair: à nous de jouer... Merci de nous guider! Et bon vent, ou plutôt bonnes effluves ;o), à ton blog!
    Bises et à samedi!
    Valérie Berman (pas si anonyme, finalement! ;o))

    RépondreSupprimer
  7. Chouette :))))
    D'autres recettes vont suivre au fur et à mesure :))))
    Et vivement demain pour nos retrouvailles ;)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. oyé, oyé .... besoin d'un conseil... Je ne parviens pas à faire ma meringue italienne!!!! Je n'arrive pas à l'avoir à bonne consistance!!! Elle est trop molle... Je ne sais pas où ça coince!!! Est-ce parce que je me bats pas mes blancs d'oeufs assez fermement, est ce par ce que mon sirop n'est pas assez chaud (pourtant je surveille la température), est ce parce que je me bats pas assez le mélange blancs d'oeufs-sirop? Help...

    RépondreSupprimer
  9. J'espère que cette vidéo te permettra de la réussir ;) Il faut effectivement battre très fermement les blancs d'oeufs, et battre longuement après aussi ... C'est d'ailleurs pour ça que c'est plus facile de le faire avec un robot ;)

    http://easyseverine.blogspot.com/2012/02/faire-une-meringue-italienne-en-video.html

    RépondreSupprimer
  10. rhoooooooooo la la !!!! quelle splendeur !!!!! et ça doit etre boooooooooonnnnnnnnnnn !!! je viens de découvrir ceux a la noix de coco ! pffffffffffffff le paquet a été pulvérisé en un rien de temps !!! c'est atroce ;-)

    RépondreSupprimer